A partir du premier décembre 2017, les traitements à base d’acide hyaluronique injectable prescrits pour l’arthrose du genou ne seront plus remboursés.

Cette décision vient à la suite de l’étude menée par la Commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (CNEDiMTS), qui avait jugé le 28 mars dernier que le service rendu par ces médicaments pour le traitement de l’arthrose du genou était peu efficace et insuffisant.

L’arthrose est causée par une dégradation de l’acide hyaluronique, qui est un des constituants du liquide synovial (liquide lubrifiant des articulations).

Il est donc prescrit en injections pour les patients souffrants d’arthrose afin d’améliorer la lubrification des articulations, prévenir l’aggravation de l’arthrose et soulager la douleur.

L’association française de lutte antirhumatismale (AFLAR) et le collège français des médecins rhumatologues(CFMR) contestent cependant cette décision, estimant qu’une telle décision aura d’importantes répercussions sur le traitement des patients souffrants de ce type d’arthrose. Ces derniers demandent un réexamen de l’étude sur l’efficacité de ce traitement.

« Annuler le remboursement de ces injections privera les patients les plus défavorisés d’un accès à des soins de qualité et reportera les prescriptions vers des traitements plus coûteux et pas forcément plus efficaces.

Cette décision ne fera qu’accélérer le recours des patients à la chirurgie et aux prothèses, qui ne sont pas toujours sans danger et qui est également très coûteuse », ont déclaré le CFMR et l’AFLAR dans un communiqué conjoint.

Comments

PARTAGER