Top 10 Des Meilleures Blagues À Faire Dans Une Conversation De Groupe Facebook, Pour Faire Chier Les Potes

On parle beaucoup des 6 jours pendant lesquels Dieu aurait bossé pour créer le monde. Ce qu’on ne dit jamais, c’est que le 7ème jour, paressant tranquilou dans son hamac, il a eu une idée : cette idée, c’était la nuisance. Nuire à autrui en toute impunité : il fallait y penser. Alors on a fabriqué tout un arsenal de choses pour y parvenir, mais c’est seulement dans les années 2010, avec l’avènement de la conversation de groupe Facebook, que le concept de nuisance a atteint son apogée. Petit précis technique de nuisance utile.

1. Donner des surnoms aux gens

Ca prend deux minutes, il suffit d’aller dans l’onglet surnom. Il est évidemment possible de donner dans le « Bibichou » et le « Gros pipi », mais je conseille perso de renommer tout le monde du nom d’un autre participant à la conversation de façon à créer la confusion.

2. Ajouter des personnes qui n’ont rien à voir avec le Schmilblick

Il est même possible d’ajouter des personnes avec qui l’on est pas ami. Jean Sarkozy, par exemple. Ou des personnes qui ont des noms très proches de ceux de nos amis, de telle manière que Lise Bernat fasse la connaissance de Lisa Bernat et d’Elise Bernard ou encore que Mélanie Doner fasse plus ample connaissance avec Mélanie Québab.

3. Faire croire que le mec dont on discute du cadeau d’anniversaire est dans la conversation

Variante, se renommer du nom du mec dont on discute du cadeau, remplacer sa photo de profil par la sienne, interagir et voir ce qu’il se passe.

4. Changer la couleur du groupe toutes les 5 minutes

Chacun recevra une notification sur son téléphone jusqu’à en devenir fou. Le rose, c’est pas mal. Mais le bleu aussi c’est joli. Attends, fais voir le vert ?

5. Envoyer des millions de GIF à 5 heures du matin en espérant que les gens n’ont pas éteint leur portable

Devant l’avalanche de notifications, ils penseront qu’un attentat s’est produit. Ouf. Bonne surprise, finalement.

 

6. Exclure et rajouter une seule et même personne à l’infini

C’est ce qu’on appelle, en termes juridiques, du harcèlement.

7. Attendre un an après la fin de la conversation pour « quitter la conversation »

Histoire d’en informer tous les participants, à toutes fins utiles.

8. Réintégrer une à une toutes les personnes qui quittent la conversation

Façon élégante de rattraper les gens par les bretelles. D’autant plus utile si la conversation s’est transformée en déversoir à GIF.

9. Renommer le groupe par un truc NSFW

Comme « Tu as une nouvelle chatte en chaleur à découvrir sur ton profil ». Il suffit d’espérer que la personne laissera son portable en vue sur son bureau en allant aux toilettes.

10. Signaler la conversation après avoir tenu des propos limite

Sous le pseudonyme d’une autre personne, cela va de soi. Embrouillamini.

Autant se désinscrire de Facebook tout de suite.

 

Comments